LES DATES CLEFS DE L’HISTOIRE DU PRIEURÉ

  • 1220 (environ) : Implantation du prieuré. (Fondation de la bastide de Durance en 1320 et de l’église paroissiale au XV° siècle).
  • 1576-1583 : visites fréquentes du prince Henri de Navarre, futur roi Henri IV, aux chanoines prémontrés au cours de ses chasses sur son domaine d’Albret.
  • 1740 : L’église prieurale est désaffectée et sert de bâtiment agricole.
  • 1790-1791 : Après la Révolution, les bâtiments deviennent bien national. Départ du dernier chanoine chassé du prieuré. L’église prieurale est profanée et pillée.
  • 1793 : Premier incendie. – 1801: Au moment du Concordat, le corps de logis fait un temps office de presbytère. L’église prieurale est utilisée comme décharge, écurie, étable, Le corps de logis fait fonction de presbytère. La municipalité de l’époque utilise les matériaux de la charpente de l’église prieurale pour rénover le toit du presbytère et envisage de la démolir, mais, heureusement, ne le fera pas.
  • 1858-1901 : Acquisition et sauvetage par l’abbé Dardy. Restauration complète. Le corps de logis est réhabilité. Dans la tradition éducative des Prémontrés, l’abbé Dardy y crée un orphelinat pour les jeunes bergers analphabètes.
  • 1901-1927 : Nouvel abandon.
  • 1928 : Achat par la famille des propriétaires actuels.
  • 1929 : Classement à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques.
  • 1939 -1945 : Le prieuré est occupé et incendié à la Libération.
  • 1990 : Pose de la toiture de l’église prieurale par le père du propriétaire actuel.
  • 2000 : Classement définitif au titre des Monuments Historiques.
  • 2007 : Etude préalable réalisée par Mrs S. Thouin, architecte en chef des monuments historiques, et C. Corvisier, historien de l’architecture, établissant l’état des lieux et l’échelonnement des interventions en vue de la restauration du prieuré.
  • 2014 : En mars, constitution de l’association les “Amis de la Grange à Durance”, pour accompagner et soutenir les propriétaires, qui, très conscients de l’intérêt patrimonial du prieuré, sont déterminés à œuvrer pour “sauver” édifices et peintures murales. À cette date, J. P. Fourteau procède au dégagement de la végétation envahissante du pourtour des bâtiments, au nettoyage des arases et à la récupération de linteaux.
  • 2015-2016 : Les propriétaires engagent avec les Monuments Historiques et une entreprise spécialisée du Gers les premiers gros travaux: extraction des arbres et des ronces à l’intérieur du corps de logis, gros œuvre avec la reprise du mur porteur Ouest du corps de logis et la consolidation de la tour polygonale prête à s’effondrer.
    Le 28 septembre, bénédiction de ces premiers travaux par Mgr Herbreteau évêque d’Agen.
    Premières visites programmées pour le public de juin à octobre.
    Lors des Journées Européennes du Patrimoine, visite sur le site d’un chanoine prémontré de l’abbaye de Mirasole, près de Milan, dépendant de l’abbaye mère de Mondaye dans le Calvados, revenu l’année suivante.
  • 2016 : Première “Nuit du prieuré” en juin. 700 visiteurs accueillis pendant la période estivale. Organisation de deux chantiers de bénévoles, au cours de l’été, pour la pose d’un plancher sur le sol de l’église prieurale permettant d’accueillir le public tout en préservant les vestiges archéologiques.
    Expertises des peintures murales par quatre intervenants et un photographe spécialisé venu du Québec, diplômés de l’Université de Paris I Sorbonne mandatés par la Direction Régionale des Affaires culturelles de la nouvelle Aquitaine (DRAC).
  • 2016-2017 : Renforcement des parties hautes du corps de logis au-dessus des linteaux. Mise à niveau des arases. Mise hors d’eau du corps de logis et de la tour avec pose d’une charpente en chêne. Etrésillons posés dans toutes les baies du corps de logis pour leur consolidation. – 2017: Journées Européennes du Patrimoine, ayant pour thème ” Jeunesse et patrimoine”. 99 enfants ont été accueillis dès le vendredi toute la journée sous la houlette efficace du directeur de l’école de Durance et des instituteurs de cités des environs et ont participé à plusieurs animations et ateliers ayant pour thème le prieuré.
  • 2018 : (Hiver) Colmatage, avec pierres de taille, de trous d’une partie des murs intérieurs du corps de logis.
    Reprise des linteaux de l’entrée de la tour et de l’ouverture supérieure.
    Réinstallation par le propriétaire de la porte d’origine de la tour.
    Pose de nouveaux vitraux dans les baies romanes de l’église prieurale.

J.L.T.